Lettre à M. Édouard Philippe (FR): un revenu de quarantaine pour les travailleurs oubliés

Contexte France Services et outils

Face à la crise actuelle, nous comptons plus que jamais être à vos côtés.

Outre le plan massif de soutien à vos activités (le plan Corona), nous interpellons  également les pouvoirs publics sur la nécessité de prendre en compte tous les « oubliés » des mesures annoncées ces dernières semaines.

Nous demandons la mise en place d’un revenu de quarantaine, pour tous les travailleurs atypiques, intermittents de l’emploi, et entrepreneurs salariés. En effet, ni travailleurs indépendants éligibles à l’aide spécifique de 1.500 euros annoncée, ni salariés éligibles au chômage partiel, ces travailleurs restent dans « l’angle mort » de la politique gouvernementale de soutien aux acteurs économiques dans cette période économique.

Ce vendredi 3 avril, nous avons envoyé un courrier au Premier ministre, Édouard Philippe ainsi qu’une copie aux ministres du Travail et de la Culture. Dans cette lettre, nous exposons la situation de votre coopérative et les mesures qui ont été prises, et nous interpellons le Premier ministre sur la prise en compte des travailleurs atypiques avec l’idée de la mise en place d’un revenu de quarantaine.

Lire le courrier adressé au Premier ministre, Édouard Philippe

Lire le communiqué de presse

4 réponses sur « Lettre à M. Édouard Philippe (FR): un revenu de quarantaine pour les travailleurs oubliés »

Pour info : “… A Berlin, les travailleurs indépendants ont déjà reçu 5 000 euros d’« allocation corona » La banque publique de Berlin a distribué jusqu’ici 900 millions d’euros d’allocations … ” ” … Julie, artiste indépendante à Berlin, a immédiatement vérifié l’état de son compte. Et s’est frotté les yeux : 5 000 euros avaient bien été virés par l’IBB, la banque publique d’investissement berlinoise, sous le titre « allocation corona ». Elle a reçu l’argent moins de 48 heures après avoir déposé sa demande en ligne, en même temps que des dizaines de milliers d’indépendants éligibles à cette aide directe, qui n’a pas à être remboursée… ”
https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/04/04/a-berlin-les-travailleurs-independants-ont-deja-recu-5-000-euros-d-allocation-corona_6035552_3234.html

Question à Mr. Yvon Jadoul, Secrétaire Général en charge des relations politiques chez Smart : Pourquoi le format et le contenu des 2 lettres envoyées aux responsables politiques en France et en Belgique sont différents d’un pays à l’autre ? Pourquoi ne pas avoir un seul même message (contenu, format, …) pour tout les pays d’Europe?

Merci pour votre question et votre intérêt pour nos actions de plaidoyer en particulier. Le format et le contenu des lettres envoyées aux responsables politiques sont différents et en même temps communs sur certains aspects : différents car les réalités et problématiques territoriales/nationales ne sont pas toujours identiques et l’histoire et le positionnement de Smart en France ou en Belgique possède ses logiques propres. Ainsi, il nous semble nécessaire et plus efficace d’en tenir compte lorsque nous nous adressons à des responsables politiques. Mais ces formats et contenus ont aussi en communs un ensemble de valeurs et de prises de position sur des enjeux clés (protection sociale, adaptation des cadres régimentaires aux réalités des travailleurs autonomes ou freelances, etc.) sont identiques sur ces deux territoires. On pourrait même dire que cet ensemble de valeurs et de prises de position se rejoignent plus globalement au niveau européen dans le cadre du projet de transformation sociale portée par notre coopérative. Yvon Jadoul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *