Redéploiement de Smart en France: où en est-on? 

L'actu

En février dernier, l’assemblée générale a voté les priorités stratégiques pour l’année 2021. Objectif: Repartir sur une dynamique positive et réaliste, reclarifier les lignes du projet Smart en France et stabiliser sa situation économique. Trois mois plus tard, où en est-on? Près d’une vingtaine de projets sont actuellement menés et pilotés par une équipe dédiée. Tour d’horizon des actions en cours.

Assurer des services mutualisés de qualité
Vous le savez, Smart est une entreprise partagée dont la mission est de favoriser l’émancipation des travailleur∙ses, en permettant à chacun∙e de se réapproprier son travail, le sens et la valeur de celui-ci, en combinant autonomie, solidarité et sécurité. Cela se concrétise tout d’abord via un accès effectif à la meilleure sécurité sociale possible -celle des travailleur∙ses salarié∙es- mais également via la mutualisation de services qui renforcent cette sécurité.

Assurer un niveau de qualité de service stable et conforme aux attentes des membres est un enjeu et une priorité. Dans cette optique, nos pratiques sont actuellement passées aux cribles afin d’en identifier les faiblesses et de faire évoluer notre fonctionnement.

Plusieurs projets sont menés dans ce domaine à savoir:

  • Renforcer nos outils de gestion de paie: La gestion de la paie est un service central mutualisé au sein de Smart. À la fois pour faire face aux multiples cas d’usages (pluralité d’offres de services et de populations) et pour des raisons historiques, Smart mobilise actuellement plusieurs outils pour la gestion de paie. La multiplicité, l’hétérogénéité et parfois l’obsolescence de ces outils induisent des limites ou des dégradations dans l’offre de service. Y remédier est une priorité.
  • Améliorer le support aux membres: l’amélioration du support a pour vocation de permettre l’indépendance des membres dans l’appropriation et l’usage des outils Smart et de libérer du temps de support des conseiller.es pour améliorer la productivité et dégager du temps pour d’autres missions (accompagnement individuel ou collectif, développement…)
  • Remplacer l’outil winscop: GrandsEnsemble met à disposition de ses sociétaires un environnement informatique propre à leur activité (déclarations sociales et fiscales, administration, comptabilité, encaissement et recouvrement des factures). Celui-ci s’appuie sur le progiciel Winscop, qui cessera de fonctionner fin 2021. Une solution de remplacement est en cours de mise en œuvre.
  • Établir un calendrier des échéances administratives et réglementaires et adapter les outils/services en conséquence: Différents actes administratifs, déclaratifs, reporting, renouvellements d’inscription jalonnent la vie administrative de nos entités. Il s’agit ici d’établir un calendrier unifié de ces échéances pour améliorer leur opérationnalité.
  • Faire évoluer le service Gestion de contrat: Le service Gestion de Contrats (GDC) est un service unique dans l’offre de Smart, par lequel des entreprises mandatent Smart pour établir, payer, et déclarer les salaires de leurs employé·es ainsi que les cotisations sociales afférentes. Ce projet a pour vocation d’améliorer le service GDC puis de le développer.

Enrichir l’offre de services
Un autre axe d’action prioritaire est le développement de nouveaux services ou la généralisation sur l’ensemble du territoire de services jusqu’ici restreints (à un territoire ou à une démarche expérimentale).

À cette fin, les projets suivants sont déployés:

  • Formation professionnelle/Qualiopi: La certification Qualiopi vise à augmenter la qualité des formations professionnelles en France, sur la base de plusieurs critères et indicateurs. À ce jour, Smart et GrandsEnsemble sont agréés organismes de formation et offrent donc le cadre administratif légal pour la réalisation des prestations de Formation Professionnelle Continue. L’obtention de la certification Qualiopi est à la fois une nécessité et une opportunité pour Smart de professionnaliser sa filière Formation.
  • Créer et maintenir des emplois de longue durée: Après avoir réussi à mettre en place des solutions concrètes pour favoriser l’émergence d’activités économiques, il est aujourd’hui nécessaire d’aller plus loin en vue d’apporter des solutions adaptées aux besoins des activités qui ont dépassé le stade de l’émergence. Nous devons mettre en place un dispositif adapté pour soutenir le développement dans la durée des activités économiques des sociétaires. Des dispositifs de ce genre existent dans la CAE GrandsEnsemble présente dans les Hauts-de-France: le CAPE et les CDI. Il s’agit d’améliorer l’accompagnement et les outils existants dans un premier temps puis de généraliser ces dispositifs à l’ensemble du territoire.
  • Expérimenter et capitaliser l’accompagnement entrepreneurial: Certaines activités s’inscrivent dans la durée et nous font part de besoins spécifiques en termes d’accompagnement. L’objectif de ce projet est d’expérimenter des accompagnements tests sur mesure et d’équiper la coopérative d’une boite à outils de gestion et d’un accompagnement individualisé, élargis et renouvelés.D’autres projets, plus exploratoires, visent à étudier la faisabilité ou tester de nouveaux types de services mutualisés. En ce moment, deux projets doivent livrer des diagnostics exhaustifs d’analyse, qui seront soumis à prise de décision, si telle est leur orientation:
    • le développement d’un outil « contrat simple », permettant aux utilisateur·trices de formuler une demande de prise en charge administrative unitaire par prestation, regroupant la facturation au client, les frais professionnels afférents, et pour laquelle bien sûr le.a sociétaire dispose d’un contrat de travail dédié
    • le développement d’un accompagnement dédié à la relance économique post Covid.

Repenser le modèle économique de Smart
Le modèle économique de Smart est structurellement déficitaire, ce qui signifie que le seul recours à la croissance ne permet pas son redressement économique. La double crise (sanitaire et Pôle Emploi) a accéléré un travail initié par le conseil d’administration en juin 2020 de refonte du modèle économique de Smart France afin d’atteindre l’équilibre fin 2023.

Réorienter le modèle économique et stabiliser la situation économique passe par deux axes d’actions:

  • Augmenter les produits
    • En développant Smart dans divers secteurs: Le levier le plus évident de développement des produits de la coopérative passe par l’augmentation du nombre des activités qu’elle accompagne, et mécaniquement du chiffre d’affaires qu’elles génèrent. Les premières actions de développement s’appuieront sur nos coopératives d’emploi généralistes (Production de Projets, GrandsEnsemble et Alterna), puis s’enrichiront au fil des améliorations ou compléments apportés par le reste des projets (Formation professionnelle continue, Gestion de Contrat, Audiovisuel) au fil de l’année.
    • En diversifiant les ressources financières: Cette diversification passe par le recours plus fort aux financements publics pour financer les services que nous fournissons déjà (sécurisation des emplois, socialisation des emplois, retour à l’emploi…), ce projet est en cours. Par ailleurs, la diversification des ressources financière passe également par l’augmentation de la contribution coopérative. La refonte du modèle de financement des services mutualisés par les sociétaires a été entamée sous l’égide des conseils d’administration et fait l’objet d’un chantier participatif. Retrouvez toutes les infos à ce sujet sur notre site et pour suivre l’évolution du chantier, consultez son carnet de bord.
  • Réduire les charges
    Il s’agit ici de diminuer ou stabiliser les dépenses externes de fonctionnement telles que la sous-traitance, les frais de location, d’entretien, de déplacement, etc. Un plan budgétaire prévisionnel a été établi à ce sujet. Mais aussi de réduire la masse salariale de l’équipe mutualisée d’environ 15% à l’horizon de juillet 2021. La forme que prendra cette réduction fait l’objet d’une négociation entre les délégués syndicaux et la direction.

Liens utiles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *