Décryptage des annonces du Président Emmanuel Macron pour la culture

Contexte France Un oeil sur le monde

Suite à l’intervention du Président Emmanuel Macron le 06 mai, nous ne pouvons que saluer la volonté de « refonder véritablement une ambition culturelle pour le pays » et de promouvoir une Europe de la culture. Si la crise nous permet de réaffirmer la nécessité de l’éducation artistique et culturelle et restaurer l’éducation populaire dans les politiques culturelles, c’est heureux !

En revanche, sans céder à l’évangélisme, un certain nombre de questionnements et des incertitudes subsistent.

La première concerne les individus, actifs du secteur. Si l’annonce d’une année blanche concernant le régime de l’intermittence a permis de rassurer les artistes et techniciens du spectacle et de l’audiovisuel étant déjà indemnisés, quid de TOUS ceux qui ne relèvent pas de ce régime spécifique de chômage, qu’ils soient primo entrants, qu’ils soient intervenants au régime général en contrats courts, qu’ils soient auteurs et qui pourtant participent tout autant de la vitalité et de la richesse du secteur culturel ? Ces annonces révèlent des inégalités de traitement en fonction de régime et mettent en exergue les failles d’une protection sociale fondée sur l’emploi stable. C’est au nom d’une équité sociale que, depuis le début de la crise, nous défendons chez Smart la mise en place d’un revenu dit de quarantaine le temps que durera l’arrêt des activités et pour tous les « intermittents de l’emploi » et que nous continuerons donc de défendre.

La deuxième question concerne l’éducation artistique et culturelle et la faisabilité de mettre en place un programme ambitieux d’ici la fin de l’année scolaire et vous êtes nombreux au sein de la coopérative à développer des projets dans le domaine. Le risque est que cela soit complexe à mettre en œuvre et qu’au final cela ne représente que très peu d’heures, à moins que le ministère de l’Éducation ne s’empare du sujet pour instaurer durablement de nouveaux temps scolaires pour la rentrée prochaine.

Concernant ensuite la commande publique qui n’est pas chose nouvelle et dont nous connaissons les limites, il faudra être vigilant à ce que celle-ci soit simplifiée et ne soit pas trop normative pour laisser réellement la place à la créativité et l’invention de nouvelles formes que le Président à appeler de ses voeux. Nous nous mobilisons sur ce point.

Dans les incertitudes subsiste la question des moyens financiers. Hormis l’enveloppe de 50 millions d’euros pour le Centre National de la Musique, aucun chiffrage n’a été fait, notamment pour la commande publique et l’éducation artistique. Aussi, nous appelons de nos vœux que cet investissement soit à la hauteur de l’ambition affirmée par le Président.

Pour conclure, le temps du confinement a révélé notre besoin de culture et tout un chacun a consommé, partagé et produit des contenus plus que jamais. Si le temps est venu de repenser nos usages, nos modes de production et de consommation, le temps est également venu de réaffirmer l’importance de la culture dans nos vies. Parce que chaque jour nous participons à inventer une nouvelle façon de produire chez Smart, nous pensons que nous avons un rôle à jouer collectivement dans la construction de cette Europe de la culture.

1 réponse sur « Décryptage des annonces du Président Emmanuel Macron pour la culture »

Bonjour à toutes et tous,

nous sommes invité(e)s à inventer, créer autre chose, se libérer des modèles castrateurs, infantilisants, qui nous rendent dépendants et parfois même nous font perdre la valeur de notre responsabilité d’Être vivant. Nous sommes invité(e)s à œuvrer ensemble pour ce qui a du sens, pour vivre en adéquation avec nos valeurs, affranchi(e)s de codes, de cadres, de règles et de lois avec lesquelles nous sommes souvent entrain de nous arranger / de faire avec : qui n’alimentent pas et ne sont pas respectueuses de la créativité et de l’intégrité de chaque être humain.
Alors, allons nous continuer de correspondre à des cases dans lesquelles parfois nous rentrons et parfois non, allons nous continuer de créer en fonction des attentes de telles ou telles organismes, institutions, ou je ne sais quelle forme autre que celle en accord avec ce qui émane de celles et ceux qui créent ; ou allons nous dire stop à tout ceci et oui à tout ce qui fait sens pour nous ?
Nous sommes invité(e)s à inventer de nouvelles formes, soit… mais jusqu’où devrons-nous courber l’échine ? J’ai beau mettre en place une proposition solo musique et danse chez l’habitant pour cet été afin de répondre à un besoin de vivre le vivant (du spectacle vivant) et de faire preuve d’adaptation, je connais cette démarche et ses limites.
Je refuse que l’on continue de me couper l’herbe sous le pied, de marcher pieds nus sur une terre maltraitée par certaines personnes et structures au service d’autre chose que du Vivant.
« On ne voit bien qu’avec le coeur » dit le Petit Prince : je choisis de voir avec le coeur et d’imaginer, de composer, de créer avec le coeur.
A toutes celles et tous ceux qui en ont assez de ces modèles là, coopérons pour créer autre chose … en accord avec ce qui fait sens pour nous et pour un monde dans lequel nous souhaitons vivre.
Gandhi a dit : « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » ; il me semble opportun d’alimenter ce changement avec le coeur… ici et maintenant !

Harmonieuses et Poétiques Danses de Vie à chacune et chacun !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *