Lancement d’un ambitieux dispositif solidaire: le plan corona

L'actu Services et outils

Smart, en tant qu’entreprise partagée entre toutes et tous ses entrepreneur∙ses-salarié∙es, sociétaires, a pris la décision de soutenir l’ensemble de sa communauté afin de leur permettre de surmonter le mieux possible les difficultés qui résultent de la crise sanitaire et de l’arrêt quasi complet de l’économie. Ce plan Corona concerne au premier chef la Belgique et la France, et dans un deuxième temps, l’ensemble de la communauté Smart européenne.

Ce dispositif solidaire est une force et en cette période de crise, cette force et cette capacité d’auto-assurance vont être mobilisées au service de toutes et tous.

Le contexte

Smart constate une baisse de l’activité économique réalisée par les sociétaires de 10% en février, de plus de 50% en mars, projetée à 75% en avril. Mai est encore trop loin pour projeter des chiffres, qui seront sans doute semblables à ceux d’avril. Cela représente pour la France et la Belgique plus de 75.000 journées de travail perdues et une baisse du chiffre d’affaires de plus de 25 millions d’euros, concernant plusieurs milliers de travailleur∙ses.

Face à cette crise d’une ampleur et d’une nature inédites, les conseils d’administration de Smart ont entériné le lancement d’un ambitieux dispositif solidaire: le “Plan corona”.

Ce dispositif solidaire est composé de quatre volets :

  1. La stratégie face aux prestations qui se retrouvent annulées suite à la crise et au confinement : les mesures de soutien;
  2. Les mesures d’accompagnement à l’activité économique;
  3. Les mécanismes de solidarité coopératifs;
  4. Les actions en vue de favoriser une relance  dynamique post-crise et donc renforcer la situation socio-économique des Activités : les mesures de relance.

Sur les mesures de soutien:

Collectivement, Smart assumera à travers ses coordinateur.rices d’activité le paiement des contrats de travail à durée déterminée des salarié∙es des activités mises en danger par la crise dite COVID-19 :

  • Pour les contrats de travail conclus et qui ont été ou qui auraient dû être annulés. Concrètement pour les artistes et techniciens intermittents (en France), selon les préconisations du ministère de la culture, vous pourrez déclarer vos cachets et vos heures tels que prévus avant l’annulation.
  • Pour toute promesse ou perspective de contrat de travail dûment justifiée par une négociation commerciale avec un client, quand bien même aucun devis n’aurait encore été ni validé ni même saisi dans nos interfaces.
  • Pour les entrepreneur∙ses salarié∙es sous contrat de travail à durée indéterminée (près de 900, en Belgique et en France), nous évaluerons l’intérêt et la faisabilité du chômage temporaire pour raison économique (total ou partiel).
  • Le dispositif Smart est également utilisé par des prestataires occasionnel∙les, freelances, qui, sans développer une activité, utilisent les services de facturation de prestation (outil contrat en Belgique). Ils et elles ne seront pas oublié∙es, bien évidemment : de manière similaire, leurs contrats de travail seront honorés. Et leurs client∙es seront convié∙es à honorer les frais consécutifs aux commandes annulées.

Smart met également en place une aide au cas par cas et sur critères reposant sur un fonds de solidarité afin de proposer un soutien aux sociétaires et salarié∙es qui en auraient besoin face à une situation urgente causée par la crise.

Sur les mesures d’accompagnement à l’activité économique:

Sur son fonds de solidarité, Smart assumera également le paiement des frais, justifiés, déjà engagés dans les commandes clients annulées et leur recouvrement.

Smart lance un plan massif de soutien aux entités économiques portées par les sociétaires, qui prend effet dès aujourd’hui pour se poursuivre jusqu’à la fin de l’année prochaine (2021), et qui se concrétisera par l’injection de liquidités dans les fonds propres des Activités, dont une partie à charge complète du fonds de solidarité – l’enveloppe consacrée à cet effort solidaire sera déterminée par l’Assemblée générale de SmartCoop en juin 2020.

Smart prend l’engagement de mobiliser autant que faire se peut les pouvoirs publics pour que chaque Activité portée par un∙e sociétaire puisse être, le cas échéant, considérée comme une « entreprise en difficulté » et bénéficier des aides spécifiques que l’État et les entités fédérées mettent en place pour leur venir en aide : dans ce cadre, tous les montants qui seront collectés par Smart, tous les dispositifs qu’elle pourra activer seront répercutés à due proportion dans chacune des milliers d’entités concernées, tant en France qu’en Belgique.

Dans tous les secteurs, dans toutes les filières, des opérateurs économiques privés, subventionnés ou non, ou publics ont manifesté leur volonté d’honorer autant que faire se peut leurs engagements d’avant la crise sanitaire. Et nous saluons cet effort de solidarité. Nous entamerons avec elles et eux une réflexion sur la mise en place concrète de ces nouveaux mécanismes de solidarité entre client∙es, donneur∙ses d’ordre, porteur∙ses d’Activités et Smart elle-même. 

Sur les mécanismes de solidarité coopératifs:

Un certains nombre de mesures sont en cours d’étude et de mise en oeuvre :

  • L’ouverture d’une ligne téléphonique d’écoute, « Le fil coopératif » mutualisé avec des coopératives partenaires afin d’assurer la présence d’une oreille amicale à celles et ceux qui en ont besoin pour rompre l’isolement, apaiser leurs angoisses, s’échapper d’une ambiance domestique étouffante.
  • La mise en place d’un Fonds d’appui aux initiatives de la communauté Smart.
  • La facilitation de l’entraide entre membres en partenariat avec une plateforme partenaire.

Dores et déjà, dès ce lundi 30 mars :

  • La mise en place d’un blog d’information – critique et didactique, d’échanges et de débats, (kronik.smart.coop), il a vocation à devenir le cœur battant collectif de notre communauté et de toutes celles et ceux qui d’une manière ou d’une autre, solidairement et avec leur propre créativité, souhaitent simplement y participer.

En complément des mesures et des initiatives qu’ils ont déjà prises, l’ensemble des partenaires de l’écosystème Smart, qui nous confient leur gestion sociale, avec lesquels∙les nous nous engageons dans le développement de leurs modèles économiques, ou qui propulsent en Europe le modèle Smart autour d’une communauté de membres en Allemagne, Italie, Espagne, Hongrie, Suède, Autriche et Pays-Bas, ne sera pas oubliée non plus : aucun∙e travailleur∙se, aucune coopérative ou entreprise du groupe Smart ou associée à lui, ne sera oublié∙e.

Sur les mesures de relance:

Smart lance un dispositif spécifique d’accompagnement à la reprise de l’activité économique qui se traduira par :

  • l’ouverture complète des mécanismes de financement des Activités par des tiers: apports de fonds propres en capital ou en compte courant, subsides, indemnisations diverses, etc;
  • des mécanismes de crédit interne à taux 0%, visant à soutenir l’effort de relance que chaque activité, chaque sociétaire produira lorsque la reprise sera là : investissement en matériel, formation, marketing… ;
  • un accompagnement tant individuel que par filières métiers dédié à la relance économique;
  • un plan de formation spécifique, pouvant prendre plusieurs formes, orienté développement économique (relation clientèle, marketing, maîtrise d’un business plan et d’un plan de trésorerie, etc.).

D’ores et déjà, les liquidités nécessaires à ce plan de soutien sont évaluées à plus de 5 millions d’euros.

Enfin, nous engageons une large réflexion collective autour des nouvelles formes d’échanges économiques, marchands, redistributifs et réciproques, et d’organisation du travail dans son rapport au marché parce que la crise actuelle est une opportunité qui nous est offerte de construire ensemble de nouvelles utopies concrètes – le vieux monde ayant définitivement montré ses limites.

Les mesures ici précitées ne font pas encore l’objet d’une mise en œuvre opérationnelle. Les détails de chaque mesure du plan seront précisés dans les prochains jours. L’ensemble des équipes mutualisées sont mobilisées.

Dans l’attente, nous incitons tou∙tes les  sociétaires, tou∙te.s les salarié∙es, et toutes les personnes et organismes intéressés à l’écosystème Smart à suivre la mise en place de ce plan et de ses modalités d’application sur kronik.smart.coop.

Enfin, nous vous informons que nous tiendrons une conférence de presse virtuelle ce mercredi 1er avril à 14h. Il s’agira en particulier de relancer notre appel vers les responsables politiques afin qu’ils et elles prennent en compte les réalités de nos travailleur∙ses et entrepreneur∙ses dans la mise en place de mesures de soutien public. Toutes les informations vous parviendront très prochainement pour pouvoir la suivre en direct.

Ensemble, faisons face.

L’administration déléguée, les membres des Conseils d’administration et l’ensemble de l’équipe mutualisée

33 réponses sur « Lancement d’un ambitieux dispositif solidaire: le plan corona »

Bonjour ,
merci pour ce bon lancement d’aides et d’engagement Smart!

Voici ma situation, je vous la partage car elle ne laisse aucun impact direct et visible:
Par cette situation particulière que nous vivons mes futurs engagements se sont reportés, ou simplement annulés. Les reports donnent de l’encouragement pour les prochains mois. Mais les annulations sans engament déjà avancées, ainsi que les propositions qui ne seront pas faites par les clients habituels, cela ne sont pas visibles et quantifiable.
Quelle mesure peut être mise en place pour ces manques dores et déjà ressentis mais non déclaré dans une promesse de contrat?

Bon courage à toutes et tous et bonne santé.
Elyse Galiano
membre Smart

Faites un petit topo de ça, une sorte « business plan » des opportunités perdues par le fait de la crise sanitaire : dans quelques jours ou semaines, cela servira à établir avec votre conseiller-ère un plan de relance, pour lequel nous proposerons des aides spécifiques. Et n’hésitez pas, par ailleurs, à maintenir le contact avec vos clients habituels ou prospectés, même pendant la crise, cela aidera la relance de votre activité en sortie de crise. Courage à toi et aux tiens, Elyse.

Bonjour Elyse, on comprend parfaitement la situation dans laquelle vous êtes et qui est partagée par des centaines de milliers de travailleurs, qu’ils soient indépendants ou chez Smart. La seule vraie solution à cette difficulté serait de faire en sorte que tous.tes les travailleur.ses intermittent.es, quel que soit leur statut, soient soutenu.es pendant cette période de marasme économique. C’est l’une des idées que nous portons auprès des institutions politiques. Nous mettons tout en oeuvre pour être entendu.es sur ce point. Bon courage !

Merci, c’est gentil. Smart c’est d’abord une communauté de 25000 associé.es. Nous sommes là pour organiser un soutien mutuel entre nous tous.tes ! Votre petit message nous met du baume au coeur. On essaie de faire au mieux, et ce n’est pas évident…

Bonjour, je souhaite contribuer à cet élan de solidarité et j’offre 1h de coaching gratuit via Skype à ceux qui en feront la demande (du lundi au vendredi). Cet aide ou accompagnement peut-être dans le registre personnel ou professionnel.
Ne pas oublier qu’ à la fin nous sortirons plus forts et grandis de cette difficile expérience.
Salutations à tous!

Merci Stéphane ! Nous allons mettre en place un système qui permettra d’organiser ce type d’échanges et de soutiens entre membres de Smart et à l’égard du reste de la population. On vous tient au courant dès que possible. Soyez prudent d’ici là.

Dans votre audit de la situation, comparez au mois le mois vos chiffres d’affaires des années précédentes pour estimer vos manques à gagner.

Bonjour et grand merci de la réactivité et de la solidité de votre plan.
EN CDI (Grands ensemble), mon attente à court terme est relative à la mise en chômage technique. 100% de mon activité est suspendue.
Quand pensez vous pouvoir nous communiquer une position quant à ce dispositif ? Bien chaleureusement (mais pas fiévreusement !). Xavier

Bonjour Xavier,
Dans un premier temps, vous allez recevoir votre paie de mars normalement et à l’heure. Dans les jours qui viennent, nous vous ferons parvenir un questionnaire pour décider de la suite. Nous mettons tout en œuvre pour que les dispositions d’activité/de chômage partiel soient mobilisées pour toutes celles et ceux qui, en CDI dans Grands Ensemble et Alterna, ne peuvent plus travailler. Bon courage Xavier et prenez soin de vous !

Avant, après ou pendant le COVID-19, l’injustice est toujours présente dans le cadre de toute décision institutionnelle. Le soutien accordé aux entreprises et indépendants par les institutions ne concernent pas les nombreuses ASBL qui participent activement à la dynamique du marché du travail en Belgique. Ces ASBL qui engagent et investissent sont pressés de se soustraire aux mêmes obligations de sociétés qui engendre frais et temps de travail supplémentaire. Toutes ces ASBL, aujourd’hui sont totalement oubliées, dont nombreuses s’autofinancent et ne reçoivent aucune aide de l’institutionnel. Encore une fois, cette aveuglement volontaire ou non, marque le principe « du deux poids deux mesures » et nous ne rassurent pas sur l’avenir. En effet, cette non considération nous confirme que « l’après COVID-19 » ne nous promet pas de meilleurs jours pour ces structures qui occupent une place prépondérante dans la dynamique d’une société sur le plan financier, mais surtout démocratique. Nombre d’ASBL sont aujourd’hui asphyxiées, si nous prenons seulement en compte le secteur culturel, aujourd’hui totalement à l’arrêt, les dégâts sont considérables et vont modifier la société de demain. Depuis de nombreuses années, nous savons tous que l’institutionnel affaibli son soutien financier à la Culture et participe au déclin de notre société démocratique. Sous le principe de l’Association Sans But Lucratif, le politique a encore une fois pris des décisions sans vraiment mesurer les conséquences, ou plutôt, poursuit sa politique de réaction dans l’urgence, marque son incompétence et sa vision d’une société où le citoyen n’a toujours pas sa place. Soyons vigilant, l’augmentation de prix des masques et combinaisons utiles au monde hospitalier pour lutte contre ce virus ou de produits de bases en supermarchés, nous font comprendre que l’après COVID-19 ne nous promet pas de meilleurs jours, le pouvoir de l’argent fera bien toujours partie de notre vie de tous les jours, avec un politique qui retombera très vite dans un système d’intérêt individuel (si ce n’est déjà le cas, par l’utilisation de la crise pour un positionnement politique). Quoi qu’il en soit, ne nous voilons pas la face, de nombreuses ASBL vont devoir « dissoudre » leur structure et vont créer un vide aux conséquences sociales non négligeables, de nombreuses personnes travaillant dans ces structures vont aussi se retrouver au chômage, sans parler du renforcement de la fragilisation de notre société démocratique.

Très très juste analyse. Il y a des fédérations dans le non-marchand que l’on pourrait mobiliser pour qu’elles commencent, ensemble, à établir un état des lieux des conséquences de la crise dans le secteur associatif. A partir de quoi un effort commun de reconstruction pourra être pensé. Comme SCRL à finalité sociale, nous sommes solidaires évidemment de ce monde associatif, tous secteurs confondus. Et donc si des fédérations jugent utile, nécessaire que nous leur apportions notre aide, qu’elles prennent contact avec nous : tout peut être envisagé.

MERCI à vous qui restez présents, qui vous montrez présents, qui prenez la parole pour nous, qui défendez notre situation.
J’attends avec impatience les informations concernant la plateforme d’entre-aide. Je trouve que c’est une merveilleuse idée.
Merci de prendre soin de nos activités et prenez bien soin de vous

Bonjour,
Merci à SMart pour toutes les démarches en cours pour aider les sociétaires.
Je pense que de nombreuses personnes se posent le question de savoir si le chômage temporaire lié au Coronavirus peut-être demandé par des personnes travaillant avec des CDD de courte durée.
Il semble que vos conseillés n’ont pas encore reçu d’informations claire à ce sujet. Serait-il possible d’avoir l’avis de vos juristes ?
Je vous remercie d’avance

Bonjour,
Vous trouverez notre analyse pour les CDD de courte durée sur ce blog (article publié le 1er avril).
Nous prévoyons de publier un focus sur les CDD de courte durée (en distinguant les CDD successifs et non successifs) début de semaine prochaine.
Bon courage à vous et prenez soin de vous

Bonjour,
Juste pour partager une réflexion… A propos du formulaire d’annulation des prestations, même si de grands festivals annulent déjà leurs concerts jusque août ou septembre, d’autres prestations ne seront annulées que peu à peu. En parallèle, peu de nouvelles prestations s’organisent dans les 3-6 prochains mois. Sur la seule base des formulaires, il est donc très difficile à présent de se faire une idée précise de la masse de pertes des semaines et mois à venir.
Mais pour les prestations du 13 mars à aujourd’hui, c’est assez précis.
Merci pour tous les efforts…

Bonjour

Je voudrais bien savoir si les contrats annulés a cause de la crise, vont etre assumé par Smart et si c’est le cas a qui on peut envoyer une demande de paiement. Moi j’ai 64 cachets perdus. J’ai pas de revenus jusqua je ne sais pas quand, et je voudrais beneficier de cette plan corona au plus vite possible.

Bonjour Guillermo, je vous conseille de prendre contact avec votre conseiller qui vous expliquera les démarches à suivre. Belle journée à vous

Je vous partage cet article sur Artnet.com qui montre les mesures adoptés par le gouvernement allemand pour les freelances , PME, artistes, face à la crise. Le programme de Berlin permet de demander jusqu’à 5 000 euros pour les travailleurs indépendants et les petites entreprises . Mais ce bonus est soutenu en plus par le Fonds fédéral (national) qui ajoute 9 000 euros potentiels, pour un total de 14 000 euros par personne/travailleur indépendant /artiste.
https://news.artnet.com/art-world/berlin-senate-bailout-process-1820982

Je confirme que des amis artistes à Berlin ont fait la démarche. Seulement un petit formulaire à remplir et en deux jours l’argent est sur le compte en banque des artistes. Informez vous !

Informez vous, tous les artistes allemands reçoivent déjà des aides et des prêts . Un seul petit formulaire à remplir et en deux jours l’argent est sur le compte en banque des artistes. Et chez nous en Belgique et en France, nada, rien, zéro, nous sommes oubliés. Nous avons tous des amis artistes en Allemagne, informez vous. L’Allemagne confirme sont engagement envers la communauté artistique, alors que chez nous nos responsables politiques font l’autruche. Informez vous !

Merci pour ce partage d’information. Ceci est un élément supplémentaire qui renforce davantage notre appel vers les responsables politiques. Et nous pouvons nous inspirer d’expériences étrangères. Bonne journée à vous 😉

Encore une nitiative européenne :
en Italie Artisti7607 (coopérative d’artistes  qui défend les intérêts des acteurs/ interprètes ) a lancé « Collecting » . Un initiative au bénéfice des artistes interprètes (théâtre, cinéma, etc) qui prévoit, en autres,  un soutien de 500 euros (voucher) à ceux qui en mars et avril ont vu des tournages et des spectacles annulés. Mais aussi le paiement anticipé des certains droits d’auteurs (« copia privata »)  dus par la loi également aux artistes.
Les détails ici (en Italien)
https://www.artisti7607.com/sostegno-emergenza-coronavirus/

Les affaires de la smartbe vont mal, après le départ successif des deux derniers administrateurs délégués… turnover et mauvaise gestion : le corona n’a rien à voir là dedans… de plus les « sociétaires » sont en réalité des chômeurs à temps partiel et qui bénéficient donc de l’assurance-chômage, au même titre que tout les autres citoyens. Dès lors ce courrier n’a vraiment aucun objet puisque l’état intervient déjà dans la situation de ceux qui ont choisi le salariat pour le chômage (ce que la smartbe explique bien à ses membres) alors qu’ils sont en fait indépendants. Ce sont les indépendants sans revenu bien sûr qui doivent être aidés par un revenu équivalent au chômage. La « communication corona » surtout pour une durée aussi limitée sent la manipulation qui vise en fait à bien autre chose que l’aide des « sociétaires »… maintenus dans leur situation de précarité et considérés comme des « clients »… D’ailleurs dans les « mesures » énumérées la smartbe ne met pas la main au portefeuille : les prestations sont couvertes d’office par une assurance, LES PRESTATIONS SONT COUVERYES D’OFFICE PAR L’ASSURANCE SPECIFIQUE SMARTNE METTRA PAS LA MAIN AU PORTEFEUILLE et la smartbe ose même parler de « chômage technique » pour ses propres employés ! ceux-ci doivent se mobiliser et refuser ! Il serait vraiment grand temps de passer à autre chose et arrêter de berner les gens.

Vous parlez de choses que vous connaissez mal : il n’y a aucune assurance en général qui couvre ce genre de situation (la « force majeure ») et Smart par ailleurs n’a aucune assurance contre le risque commercial, trop complexe à modéliser dans une entreprise multi-services (transversale à de nombreux secteurs), risque qui est depuis toujours auto-assuré. Par ailleurs, il ne suffit pas d’être assujetti au régime général de la sécurité sociale (d’être salarié) pour être indemnisé par le chômage, nous vous renvoyons à ce sujet aux dispositifs réglementaires, bien connus des travailleurs. Le chômage temporaire a bien été ouvert récemment pour les contrats à durée déterminée, mais dans des conditions qui ne permettent pas aujourd’hui d’évaluer précisément la portée réelle, effective, de cette ouverture. Pour le reste, votre opinion est bien arrêtée, merci de l’avoir partagée. Vous restez la bienvenue chaque fois que vous apporterez une réelle contribution utile pour tout le monde, mais vos prochains commentaires simplement injurieux (notamment à l’égard des travailleurs et des sociétaires, ce qui est intolérable) seront tout aussi simplement censurés … oh le vilain mot que nous assumons en l’occurrence sereinement.

Pour info : « … A Berlin, les travailleurs indépendants ont déjà reçu 5 000 euros d’« allocation corona » La banque publique de Berlin a distribué jusqu’ici 900 millions d’euros d’allocations …  »  » … Julie, artiste indépendante à Berlin, a immédiatement vérifié l’état de son compte. Et s’est frotté les yeux : 5 000 euros avaient bien été virés par l’IBB, la banque publique d’investissement berlinoise, sous le titre « allocation corona ». Elle a reçu l’argent moins de 48 heures après avoir déposé sa demande en ligne, en même temps que des dizaines de milliers d’indépendants éligibles à cette aide directe, qui n’a pas à être remboursée…  »
https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/04/04/a-berlin-les-travailleurs-independants-ont-deja-recu-5-000-euros-d-allocation-corona_6035552_3234.html

Bonjour, Merci pour votre conférence de presse du mercredi 1er avril. C’était nécessaire de vous voir et vous entendre, recevoir des nouvelles concernant les aides qu’on pourrait recevoir. Envisagez vous de refaire une autre conférence de presse dans les jours à venir ?

Bonjour,
Ayant une petite vingtaine de concerts annulés en avril et mai (démontrables, mais pour lesquels je n’avais encore rien encodé, ni devis, ni prestations), je me demande si je pourrai bénéficier du fonds de solidarité pour les couvrir même partiellement comme je l’avais compris dans votre première communication. Et si oui, quand et sous quelle forme? Une avance à rembourser via le budget de l’activité ou un financement par le fonds de garantie que nous avons nourri ensemble (étant membre depuis plus de 20 ans). Merci pour vos éclaircissements, et pour la démarche menée actuellement, seul vrai espoir de soutien que je vois jusque-là.
PS: je pense que si ce soutien se met en place, nous devrons, nous artistes faire ‘ruisseler’ un peu de ces revenus de dédommagements vers les artistes parmi nos connaissances qui ne pourront en bénéficier, artistes des réseaux plus ‘secondaires’, petits lieux qui ne travaillent qu’en RPI etc… et qui ne pourront être aidés officiellement je pense. Peut-être SmartBe peut ouvrir une discussion aussi à ce sujet, ou au moins les membres pourraient en débattre et s’organiser, même de manière informelle.

Bonjour,
Je reporte ici ma question.
Je suis assez proche de demander le chômage « ordinaire ». Avec le contrat annulé que j’aurai presté, j’aurai eu le nombre de jours suffisant pour demander le chômage ordinaire (312 sur les 21 derniers mois).

Dans le cas où je suis au chômage temporaire durant 30 jours, est-ce que ces jours seront comptabilisés pour la demande de chômage?
Merci pour votre réponse,

(Je me permets de souligner ici qu’un véritable forum avec des sujets titrés et classés par thème aurait été plus pratique que des sections commentaire, qui sont éparpilles sous plein d’articles différents, non classés, difficiles à appréhender pour une recherche, et même à lire. (Puisqu’aucun titre n’est donné à un message, on est bien obligé de le lire pour savoir de quoi il est question, et donc de tout lire pour s’assurer que la question n’a pas été posée). Bref, l’aspect pratique de la chose ne semble pas véritablement optimisé pour développer l’entraide mutuelle des sociétaires. Car je suis sûr que beaucoup pourraient m’aider mais ne voient pas ma question. Et je suis même étonné que Smart ne propose pas un système d’échange beaucoup plus efficace et lisible pour tous.
Ce paragraphe est une question en soit. Pourquoi ne pas développer un outil (un forum) d’entraide pour les sociétaires ?

Ex: http://www.35mm-compact.com

Bonjour,

Je souhaiterais obtenir plus d’informations concernant un point soulevé sur la page du mouvement « No culture, No future » sur un revenu de remplacement pour les travailleurs autonomes n’ayant pas de contrat signé à l’avance ou preuve d’engagement précis.
=> « Accorder une aide d’urgence sous forme de revenu de remplacement aux artistes, techniciens et techniciennes n’ayant aucun revenu depuis l’interruption des activités (pas de chômage, sans statut dit d’artiste, pas de chômage temporaire), n’ayant pas de contrat signé à l’avance ou de preuve d’engagement précis. Ces artistes, techniciens et techniciennes resteraient sans revenus même si les conditions d’accès au chômage temporaire étaient étendues. Être attentif à ce que les jeunes artistes, techniciens et techniciennes puissent en priorité avoir accès à cette aide. » http://www.noculturenofuture.be/mesures-generales-pour-la-culture/

Savez-vous ce qu’il en est aujourd’hui ? Y a t il des mesures qu’ont été prises pour ce type de travailleur ?

Bonjour Diego,
En ce qui concerne les éventuelles aides, subventions, primes allouées par les pouvoirs publics, il importe de se rapprocher directement des organismes compétents pour savoir si vous remplissez les conditions requises à l’obtention des aides éventuelles.

Dans le cadre de ses actions de plaidoyer, Smart rappelle à chaque fois la nécessité de prendre en compte les réalités de travail de ses sociétaires afin qu’ils puissent aux aussi avoir accès aux dispositifs d’aides publics. Nous veillons depuis le début de la crise à relayer toutes informations/nouvelles utiles à ce sujet sur notre blog Kronik ou via l’envoi régulier de messages vers nos sociétaires et nous continuerons bien entendu à le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *