Interview de Loïc Lheureux, nouveau directeur opérationnel de Smart

L'actu

Loïc a démarré chez Smart au poste de conseiller en 2016. Après avoir fait ses classes à Mons, il a baroudé pour finalement intégrer l’équipe de soutien de la DOP (direction opérationnelle) avant d’occuper sa position actuelle.

Il nous parle de l’accompagnement chez Smart, du métier de conseiller·e et esquisse les fondements des changements futurs.

Au-delà de l’organisation interne qui régit forcément toute organisation, la Direction opérationnelle incarne le cœur de métier de l’entreprise partagée : l’accompagnement.

Au sein de cette Direction, ce sont un peu plus d’une centaine de personnes qui œuvrent quotidiennement à accompagner et faciliter la vie professionnelle des membres de Smart. On retrouve plusieurs métiers au sein de cette direction :

Les conseiller·es bien entendu avec lesquel·les vous avez certainement déjà été en contact. Ils et elles assurent le day to day avec les membres. Ils expliquent, aident, transfèrent, proposent les solutions pour faciliter la réalisation de leur projet professionnel.

Premier contact de Smart avec ses sociétaires, l’équipe des conseillères et conseillers est un pôle fondamental de la coopérative.

L’équipe administrative : on aurait pu trouver une appellation plus séduisante pour cette équipe de l’ombre qui assure sans relâche le suivi de actes administratifs des sociétaires de Smart.

L’équipe de soutien : avec 20.000 membres actif·ves chaque année, les questions individuelles et les cas particuliers ne sont pas rares. L’équipe intervient en soutien des conseiller·es chaque fois que cela s’avère nécessaire toujours dans le but d’apporter l’accompagnement le plus efficace à l’ensemble de la communauté Smart.

« Repenser la manière dont les conseiller·es et les membres travaillent ensemble »

En 2022, la Direction opérationnelle lance un projet d’importance ayant pour ambition de dépasser les limites du fonctionnement actuel organisé autour de la polyvalence des missions des conseiller·es.

Parmi les principaux objectifs visés par cette réorganisation, on note en premier plan l’amélioration de l’accès à nos services, le développement du support ainsi qu’une place plus importante pour l’accompagnement de projet et la vie coopérative. L’optimisation des conditions de travail des équipes est également au centre de ce projet.

La méthode choisie est celle de l’expérimentation, le projet sera donc mené et testé en conditions réelles au sein des équipes de Liège et de Charleroi afin de définir un modèle d’organisation qui pourra, à terme, être déployé dans l’ensemble des équipes.

Affaire à suivre donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *