Les revirements de l’ONEM condamnent les travailleur.euses intermittent.es

Contexte Belgique Un oeil sur le monde

Communiqué de presse – 6 mai 2020
#chômage #intermittence #onem

Estelle Ceulemans de la FGTB Bruxelles et au nom de la CGSP Culture et Média – et du SETCa BHV, et Martin Willems de la CSC United Freelancers, se joignent à nous pour interpeller l’opinion publique sur la gestion désatreuse de l’ONEM à l’égard des travailleurs intermittents.

Lien vers le communiqué complet (y compris les dates et éléments factuels)

Depuis le début de la crise du COVID19, le Gouvernement a pris différentes mesures de soutien pour les travailleur.euses.

Une problématique méconnue au début de la crise a été celle des travailleurs intermittents, engagés via des contrats de travail de courte, voire très courte durée.
Heureusement, alertée sur cette situation par différents acteurs, la ministre en charge des Affaires sociales a pris la décision d’admettre au chômage temporaire, sous certaines conditions, une partie de ces contrats de travail.

L’ONEM est dès lors censé exécuter loyalement cette décision, qui n’a pas été prise à la légère. Et voilà que ce 30 avril, soit plus de 6 semaines après le début des mesures de confinement, l’ONEM met à bas l’esprit de la décision ministérielle.

Ce revirement tardif est très grave. Non seulement la décision de la ministre est vidée de son contenu. Mais cette attitude est aussi et surtout catastrophique pour les travailleurs concernés, déjà précaires par la nature intermittente de leur occupation, qui avaient là une bouée de sauvetage qu’on leur retire maintenant, après coup.

5 réponses sur « Les revirements de l’ONEM condamnent les travailleur.euses intermittent.es »

L’ONEM joue en effet, pour l’instant, sur différentes interprétations néanmoins la décision ministérielle est claire et nous avons donc toutes les raisons de croire qu’elle sera appliquée même si nous déplorons les nombreux retards et les complications engendrées pour les bénéficiaires finaux. Nous vous encourageons à poursuivre les démarches engagées de manière tout à fait normale.

C’est une honte !!!! Les intermittents du spectacles méritent d’être mieux traités que cela … que serait la culture sans eux ?? !!
Et désavouer sa ministre n’est ce pas offense de la part de l’ONEM ?? !!
Mais quelle honte tous ces gouvernements antipathiques !!
Un peu d’empathie que diable ne nuira pas, bien au contraire, aux intérêts belges.

Cela ne peut plus durer. Il est temps qu’on reconnaisse les Smartiens en tant que tels, avec leurs particularités. Il est urgent qu’on nous donne un véritable statut avec un véritable cadre juridique, qui couvre les périodes de creux (on ne devrait même plus retomber au chômage « normal » entre deux contrats : les creux font partie de nos métiers) ou les annulations à cause d’une pandémie. Les statuts actuels ont montré leurs limites, on ne peut plus continuer dans un système qui ne prend pas en compte les changements fondamentaux de la réalité du travail, qui laisse des travailleurs sur le bord de la route sous prétexte qu’ils ne sont pas « entrés dans le moule ».

N’est-il pas temps de se battre pour la vie et pour l’humain, nous tous sur cette planète, plutôt que de se battre pour obtenir sa place, un « statut », dans un système marchandisé déshumanisant et mortifère ?

Si même quand tous les humains sur la planète se retrouvent alors tous concernés et réunis (le corona, le confinement, etc…) et que ce n’est pour autant pas (encore) une guerre (physique) de nous contre nous (ce qui nous empêche dans ce genre de situation, la guerre, de s’unir, puisque l’on s’entretue), que faut-il pour que nous tous, l’humanité, nous prenions tous conscience qu’il n’y a pas à « réformer » un système pourri, mais à en changer radicalement ?
Petit rappel : combien de révoltes partout sur la planète avant le corona ? Tout proche de la belgique, 2 ans de gilets jaunes en france, interrompus pour le moment à cause du Covid.
Et combien de divers secteurs d’activités humaines en révolte ? santé, éducation, tous les invisibles, etc……
Dans un monde ou montrer son cul sur internet peut faire de vous une « icône » moderne……

Bien à vous, nous, tous. Fraternellement. Chaleureusement. Amicalement.
Sincèrement.

Benjamin Tequi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *