Smart et le mouvement des plateformes coopérative ou comment promouvoir une technologie centrée sur les communs

Initiatives

Smart a participé à la Platform Coop Consortium 2021 qui s’est tenue à Berlin mi-novembre. Cette année le mouvement veut donner un coup d’accélérateur au développement des plateformes coopératives à travers le monde. Pourquoi Smart soutient ce mouvement ? De quoi s’agit-il ? Comment Smart s’y implique ? Vous saurez tout…

Le mouvement des plateformes coops

La disruption des plus grandes plateformes digitales dites ‘collaboratives’ ne cesse de faire la une des médias, d’alimenter la recherche scientifique et de s’immiscer dans les débats politiques. Leur force de frappe est sans précédent et semble inéluctable vu leur croissance exponentielle et la manière dont elles changent les habitudes de consommation. À bien analyser ce qui se passe, on n’est plus très loin des scénarios de romans de science fiction : des megas corps à tout pouvoir qui accumulent les milliards, influencent le cours des élections, se lancent à la conquête de l’espace, créent des catégories de travailleur·euses hyper-précarisé·es. Et tout cela au nom de la sacro-sainte croissance, derrière des parures de progrès, grâce à des applis faciles d’usage et gamifiées qui cachent le travail et la création de valeur au nom de la soi-disant collaboration entre usagers.

Mais d’autres scénarios sont possibles, il y a tout un mouvement au niveau mondial qui prône l’usage des technologies pour le bien commun ou de la communauté plutôt que pour la recherche du profit à tout prix. Le coopérativisme de plateforme initié par Trebor Scholz en 2014et complété par l’idée de Nathan Schneider propose d’appliquer le modèle coopératif aux plateformes d’e-commerce. C’est quoi au juste une plateforme coopérative ? Selon Wikipedia, c’est « une association d’individus unis à travers une société commune gérée démocratiquement par ses membres qui utilise des plateformes informatiques afin d’atteindre un besoin ou une aspiration économique, sociale ou culturelle ». Au cœur du concept : repenser les fins de l’économie et de la technologie pour qu’elles ne soient pas uniquement à la merci de la croissance et du profit à court terme de quelques-uns. Mais l’émergence de cette nouvelle économie numérique ne se fera pas si facilement vu l’efficacité et la force de frappe des plateformes capitalistes. C’est pour cela que le Platform Coop Consortium est né lors de la Conférence organisée par T. Scholz à la New York School en novembre 2016.

Smart et le mouvement plateforme coop

Depuis ses débuts, Smart adhère au consortium et a été identifiée comme une plateforme coopérative. L’entreprise partagée a soutenu le mouvement du fait de la connivence de valeurs (le monde coopératif) et d’objectifs (comme soutenir les travailleurs autonomes et réencastrer l’économie dans le social plutôt que l’inverse). De plus, le mouvement incarne une vraie renaissance du mouvement coopératif avec de nouvelles possibilités d’action et l’implémentation d’une démocratie plus horizontale. Et enfin, avec l’expérience des coursiers que Smart avait hébergé en son sein, la coopérative s’est rendue compte de l’impact des plateformes sur le monde du travail.

Donc Smart a fait partie des premiers membres du cercle du Platform Coop Consortium (qui est un mouvement mondial).En Europe aussi l’entreprise partagée participe à l’éclosion du mouvement via l’organisation de conférences, de groupes de travail2, de collectifs3 , en participant à des recherches4 et via ses actions de plaidoyer. Mais le niveau local est probablement le plus essentiel du coopérativisme de plateforme, car c’est là qu’il prend vie, qu’il dessert la communauté et déploie la démocratie participative. Là aussi Smart s’implique en développant des projetset collaborant avec des plateformes coopératives6, en Région bruxelloise particulièrement.

Ce qui ressort de la Conférence de Platform Coop Consortium 2021

Pour que cette autre économie émerge, pour que cette autre manière d’appréhender la technologie se développe, il est essentiel d’allier le global et le local. Il est essentiel que les acteurs de tous les niveaux se rencontrent, échangent les bonnes et les mauvaises pratiques. Qu’ils partagent leurs outils et méthodes et surtout qu’ils s’organisent pour faire émerger ces alternatives au niveau local. Et c’est précisément pour cela que chaque année Smart participe activement à la conférence annuelle du Platform Coop Consortium.

Cette année, la conférence a eu lieu à Berlin du 12 au 14 novembre et s’intitulait « The New Common Sense – Forging the Cooperative Digital Economy ». Les thèmes abordés tournaient autour du développement des plateformes coopératives : difficultés de lancement, création d’un écosystème viable, conditions de travail ou encore gouvernance démocratique. Un aspect intéressant concernait aussi la promotion d’une idée de création d’un espace européen de plateformes coopératives vu comme un espace alternatif de « BIG Democracy » par opposition aux modèles « BIG tech » des USA (où les plateformes capitalistes sont omnipotentes) ou du « BIG State » en Chine (où l’État régule jusqu’à la censure). On ressort de cette conférence avec des liens renforcés entre militant·es et un engagement à collaborer pour un monde où la technologie est réellement au service des communautés.

 


1 dans son article « Les plateformes coopératives vs. L’économie collaborative »

2 Smart a organisé une mise au vert avec des hauts représentants du mouvement coopératif (Cecop/cicopa), des communs (La Coop des Communs, P2P Foundation), syndical (ETUC) et des villes (le réseau REVES). Smart coordonne en outre le groupe de travail « forme d’emplois atypiques, travailleurs de plateformes et coopératives » de Cecop qui promeut, entre autres, le coopérativisme de plateforme dans ces écrits et axes de plaidoyer.

3co-commun  (Coopératives for Communs, municipalities and unions, créée suite à la mise au vert de juillet 2017) qui œuvre à renforcer les échanges entre acteurs et Alliés du mouvement en Europe tout en faisant un plaidoyer

4 Plusproject & SWIRL DECODE

5 De 2017 à 2018 Smart a été le porteur du projet Platform Coop Brussels avec Febecoop & SAW-B. L’idée étant de mettre au point un écosystème favorable au mouvement dans la Région.

6 Des plateformes comme UrbikeCoopcyclePwiicUsitoo, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *