Stratégie: les projets de transformation (de la coopérative)

L'actu

Comme nous le soulignions dans une Kronik précédente, notre coopérative s’est engagée l’année dernière dans un nouveau cycle en définissant sa stratégie pour la période 2021-2025. Celle-ci s’appuie notamment sur les recommandations issues de Smart in Progress et a été approuvée par les sociétaires lors de l’assemblée générale de juin dernier. Elle se décline en six axes et vise à donner un cadre aux évolutions de notre coopérative pour les années à venir.

Mais évoluer ne se décrète pas d’un claquement de doigts, c’est un travail de longue haleine: réunir des compétences et des profils complémentaires, leur donner le temps de s’approprier les enjeux communs pour que ce qu’ils conçoivent et construisent soit solide tout en veillant à intégrer les standards du travail collectif (s’accorder sur ce qu’on fait, évaluer les ressources dont on a besoin, se fixer des objectifs SMART) et nos principes coopératifs, basés sur la confiance, l’inclusion la plus large possible et une autonomie de décision qui ne va pas de soi et se cultive par petit pas.

Permettre l’appropriation la plus large possible de nos évolutions – c’est notre ambition et nous acceptons volontiers qu’elle nous coûte en efficacité de court terme ce qu’elle nous apportera de force collective.

Voilà pour les principes qui nous guident, venons-en à leur mise en pratique.

Mettre en œuvre une stratégie d’évolution sur quatre ans, c’est d’abord choisir par quoi commencer.

C’est à ce titre qu’un séminaire a réuni en janvier une partie de l’équipe mutualisée pour un exercice collectif de définition et de priorisation de projets de transformation pour les années à venir.

Si certains relèvent de plusieurs de ces catégories, on peut néanmoins distinguer :

  • Les projets qui visent à renforcer la sécurité du cadre offert aux activités hébergées au sein de la coopérative. À titre d’exemples, citons quelques projets en cours:
    • l’amélioration de la gestion des frais au sein de l’outil Activité;
    • la révision de notre contrat d’utilisation afin de clarifier les engagements respectifs de Smart et des usager·es de l’entreprise partagée.

Ces chantiers mobilisent un travail important des juristes, des équipes de paie et de comptabilité, et des équipes informatiques qui font évoluer interfaces et logiques sous- jacentes dans nos outils.

  • Les projets qui visent à améliorer ou enrichir nos outils et services: notre stratégie pour 2021-2025 revendique à la fois une diversification des publics et un développement de nos services. Plusieurs projets visent ainsi à développer la palette de services mutualisés, ou à améliorer l’organisation et les outils qui permettent de les fournir. Améliorer le cadre offert aux membres en contrat longue durée, mettre à disposition des membres une information claire et tenue à jour, questionner et améliorer nos pratiques d’accompagnement entrepreneurial ou collectif, ou favoriser une plus grande articulation des comptabilités de nos structures avec celles des Activités – qui nous permettra à la cible de revoir les indicateurs financiers mis à disposition dans l’espace membre. Autant de travaux entamés en 2021 et poursuivis en 2022. Dans les nouvelles perspectives de cette année, on peut également signaler l’expérimentation d’une nouvelle organisation de travail des équipes de conseiller·es afin d’assurer la meilleure qualité possible dans vos contacts au quotidien. C’est dans les bureaux de Liège et Charleroi que sera testée cette nouvelle organisation.
  • Les projets qui visent à améliorer nos pratiques – aussi bien au sein de l’équipe mutualisée que dans notre dynamique coopérative. Par exemple: Mieux comprendre – et rendre plus lisible notre modèle économique, mieux outiller nos pratiques collaboratives (et notamment éviter de se noyer dans la quantité d’information que nous générons au quotidien).

Une vingtaine de projets à échéances variées

En tout, 20 projets ont été lancés en 2021 – qui ont mobilisé au fil de l’année une quarantaine de membres de l’équipe mutualisée.

Si quatre d’entre eux sont terminés (améliorer la gestion des taux réduits de TVA, revoir les conventions entre nos différentes structures, étudier avec nos partenaires du CESEP et de l’UCL nos pratiques de travail – dans la continuité d’une première phase initiée en 2017, mieux suivre nos nombreuses échéances déclaratives), la majeure partie des projets se poursuivent – à la fois car l’année 2021 était une année de rodage pour les équipes au travail, et parce que les sujets sont souvent complexes à mener.

Nous démarrons cette année avec le souhait de vous tenir davantage au courant des efforts de changement à l’œuvre au sein de la coopérative et de vous ouvrir davantage ces travaux – à la fois pour recueillir vos avis et feedbacks d’utilisateur·trices et pour creuser le sillon de notre dynamique coopérative. Des appels à contribution seront ainsi relayés au fur et à mesure de l’avancement de nos projets. Vous en trouverez déjà un ci-dessous.


Appel à contribution

L’un des projets en cours vise à améliorer l’information mise à disposition des membres et explore en cela l’hypothèse d’un wiki. Si vous avez déjà travaillé à la mise en œuvre et à l’adaptation graphique d’un tel outil et seriez disponible pour un échange avec l’équipe permanente qui travaille sur le sujet, cela pourrait beaucoup nous aider! Faites nous signe à l’adresse com@smart.coop.

2 réponses sur « Stratégie: les projets de transformation (de la coopérative) »

hello,
est-ce que les projets comprennent le sauvetage de SmartFR ou on les laisse tomber ?
quel est ce silence à propos de ce naufrage en cours ??

quid de la représentativité et la défense des coopérateurices dans la structure de décision au delà des AG ?

quid de la communication avec/entre coopérateurice en dehors des médias publicitaires de contrôle ? (un wiki c’est bien mais … bon … loin, très loin de suffire 😉 )

Bonjour Olivier,
Concernant la situation de Smart en France, vous trouverez dans l’article suivant les réponses aux questions que vous posez : https://smartbe.be/fr/news/point-sur-la-situation-de-smart-france/. Nous avons informé les sociétaires belges de l’état de la situation dans la newsletter du mois de février.

Pour ce qui concerne la représentativité des sociétaires au sein de la structure, il y a bien sûr le conseil d’administration qui est composé majoritairement (et statutairement d’ailleurs) de sociétaires entrepreneur·es ou utilisateur·trices de Smart. Il y a également un chantier est en cours pour faire évoluer le processus Smart in Progress.
Les chantiers sont nombreux d’ailleurs comme en témoigne cet article et nous ne manquerons pas de communiquer davantage à ce sujet dans les semaines et mois à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *