Au menu des conseils d’administration

Vie coopérative

L’assemblée générale de la coopérative approche. Et pour la préparer, le conseil d’administration de SmartCoop est en plein “bouclage” des dossiers. En effet, ceux-ci sont généralement traités sur plusieurs mois, nécessitant plusieurs réunions pour s’informer, discuter, amender, et enfin décider. Depuis janvier, quatre réunions se sont tenues et une dernière rencontre est prévue avant l’AG du 21 juin. Quels étaient les sujets sur la table? Réponse dans cette Kronik.

Dès sa prise de mandat à l’été dernier, le conseil d’administration s’est emparé d’une série de dossiers avec un rythme soutenu fin 2021. Après la validation du budget prévisionnel 2022, il est de coutume de faire un point sur les différentes instances et projets en cours. C’est à ce titre qu’un retour sur l’activité du comité d’éthique a été effectué, de même qu’un point sur le Plan Diversité. La situation de Smart en France a également été suivie de manière régulière et un état des lieux des projets « prioritaires » a été présenté.

À cela s’ajoutent la préparation de l’assemblée générale: l’arrêté des comptes 2021, la validation des différents rapports de gestion et spéciaux, la préparation de l’ordre du jour, le renouvellement du conseil d’administration…

Focus sur quatre dossiers

  • Faire évoluer le fonctionnement du CA et la gouvernance de Smart, une constante. Au fil des CA, des évolutions ont été préparées et actées pour définir les manières de travailler collectivement, de décider ensemble ou encore de définir plus collectivement l’ordre du jour. Le fruit de ces discussions est désormais intégré dans le règlement intérieur de CA. Au-delà du fonctionnement propre au CA, c’est la gouvernance de Smart qui évolue aussi: les liens avec le CA de la Fondation et la rotation annuelle du CA de SmartCoop1. Ces changements feront l’objet d’un changement statutaire à la prochaine assemblée générale. Un appel à candidatures pour le renouvellement partiel du CA a aussi été travaillé.
  • La participation des sociétaires et une année de pause pour Smart in Progress. Cette pause a permis de réaliser un état des lieux de la démarche et de la mise en œuvre des recommandations, de clarifier et visibiliser les actions mises en place suite aux réflexions des groupes de travail. Cette pause a également été mise à profit pour faire évoluer nos pratiques de participation en imaginant d’autres formats qui seront expérimentés dès septembre.
  • Le tiers lieux de LaVallée. Un état des lieux et un échange avec l’équipe en charge de la gestion du lieu ont permis de dresser un portrait (presque) complet du projet de LaVallée. Des orientations pour les prochaines années sont en cours de discussions, elles permettront au projet de continuer à grandir.
  • Le contrat d’utilisation. Un nouveau contrat d’utilisation (complété par des règlements d’usage) sera bientôt soumis aux membres (porteur·ses d’activité). Il deviendra le principal cadre juridique fixant la relation, les droits et les devoirs ainsi que les responsabilités de Smart, entreprise partagée, et les membres. Le conseil d’administration a suivi les travaux et puis validé ce nouveau cadre.

À lire aussi: le témoignage de Yan-Pierre Le Luyer, administrateur de SmartCoop, suite au séminaire du mois de janvier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *